27.10.07

Par la petite porte

















Quai du Maire Dietrich (en hommage au fameux maire de la ville, devant lequel Claude-Joseph Rouget de Lisle chanta sa "Marseillaise", alors encore dénommée "Chant de guerre pour l'Armée du Rhin.").

Le quai Rouget de Lisle est d'ailleurs dans le prolongement de celui-ci.

J'aime ces quais strasbourgeois qui offrent le cadre idéal à la flânerie.

Quais pour les arpenteurs, les promeneurs et les rêveurs.


En franchissant ce petit portail discret, c'est l'aventure qui commence...


1 commentaire:

Cat a dit…

"Sans franchir la porte, on peut connaître le monde".
Lao-Tseu