13.11.12

"Vous n'êtes plus en 1857"

















(Cliquez sur la photo pour l'agrandir)

Aimez-vous le graphisme de rue?
Moi, oui. J'aime me faire surprendre en regardant au bout de mes pieds ou de mon nez.
Cette fois, c'était hier, à l'angle du quai Schoepflin et de la place Broglie (au pied de la fontaine-aqueduc de T. Ungerer).

Bien, nous ne sommes plus en 1857; je suis bien d'accord.

Peut-être s'agit-il de rappeler la date de naissance de Max Klinger, graveur symboliste allemand dont le Musée d'Art Moderne a récemment proposé une belle exposition, intitulée fort joliment "Le théâtre de l'étrange." L'aviez-vous vue?

Les audacieuses eaux-fortes de M. Klinger (diaporama du journal Le Monde)

Le théâtre de l'étrange

Portfolio Max Klinger


Se pourrait-il sinon qu'il s'agisse d'une référence au député Edmond Gast, né à Strasbourg cette même année 1857? Peu probable...

Jules Molk, mathématicien français, est né lui aussi en 1857. La famille Molk a tenu un rôle actif dans l'administration de la ville libre de Strasbourg.

Enfin, Napoléon III fut de passage dans la ville en cette année 1857.

Je n'ai pas d'autres informations à partager avec vous à ce sujet. N'hésitez pas à me faire part de vos idées.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

En fait il y en a beaucoup de ce style partout dans la ville, notamment quartier de la Krutenau et de la Petite France, avec des dates différentes à chaque fois. Mon hypothèse est que le plan de Strasbourg qui est peint représente à chaque fois la ville (en fonction du quartier) à une date du XIXe siècle).

Nicolas Cytrynowicz a dit…

Ah oui, pourquoi pas.
Je n'avais pas encore repéré d'autres graff du même style à la Krutenau ou à la Petite France. Y sont-ils depuis longtemps?
Pouvez-vous m'indiquer les rues où on peut les voir?
Merci de votre passage ici.