15.1.10

Moi j'préfère la marche à pied...



















Jour de belle neige à Strasbourg avec l'un des courageux qui ont bravé les éléments pour tracer malgré tout leur chemin à vélo.

Prêt à enfourcher sa bicyclette, l'homo ecologicus du début du XXiè siècle ajuste ses gants mais laisse les mollets découverts; j'en ai encore la chair de poule rien qu'à voir la photo car si l'auvent du magasin abritait de la neige il ne protégeait pas du vent bien froid.

4 commentaires:

Cat a dit…

Mais le froid ça conserve !

Thomas a dit…

Moi, je pensais qu'il essayait tant bien que mal de choper la carotte d'a coté...

auteur a dit…

Oui, le geste et la carotte font aussi partie de ce qui m'a fait prendre le cliché.
Il neigeait beaucoup au même moment et tout me semblait un peu... farfelu dans cette scène. Tiens, "farfelu", c'est un mot que j'aime bien, plus qu'insolitre (merci Gotlib).

Nezumy a dit…

Chouette prise de vue.