20.9.09

La passerelle Mimram

Cette élégante passerelle piétonne jetée au-dessus du Rhin entre les villes de Strasbourg et de Kehl doit son nom au patronyme de son architecte, Marc Mimram.

Cet architecte parisien avait déjà à son actif la création de nombreux ponts et passerelles en France. 

Cette Passerelle moderne, véritable ouvrage d'art, exclusivement pour piétons, handicapés et cyclistes, est composée de deux tabliers qui se rejoignent au centre et forment une place de détente et un point de vue inédit sur le Rhin.

La Passerelle est l'élément central du Jardin des deux rives, un trait d'union moderne entre deux peuples.

L'objectif était de faire du Rhin, longtemps "frontière-coupure",un trait d'union.

Ce pont jeté entre deux rives et entre deux peuples, qui sont longtemps restés ennemis, associé à un jardin lieu de détente et de plaisirs partagés, a bien sûr une lourde charge émotionnelle et symbolique.

Avec ce projet, les deux municipalités ont voulu prouver qu'il est possible de passer d'une coopération institutionnelle à une coopération réelle, de terrain. C'est évidemment un nouveau pas dans l'Europe concrète, celle vécue et voulue par les citoyens.

Le maire de Kehl n'avait pas manqué de relever que "Strasbourg démontre là que l'esprit européen n'existe pas uniquement dans les salles de réunion de ses institutions, mais qu'elle est prête à le mettre en pratique dans la vie quotidienne."

Lors du sommet de l'Otan de 2009 qui se tenait à Strasbourg et à Kehl, les chefs d'État emmenés par la chancelière allemande Angela Merkel se retrouvèrent le 4 avril au milieu de la passerelle où les attendait le chef d'Etat français arrivé lui du coté strasbourgeois.

Un conflit juridique a opposé les deux villes à l'architecte en raison des surcoûts très importants occasionnés par la construction...



2 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour et .. merci pour tous ces renseignements...
J'adore cet endroit
Une colmarienne

auteur a dit…

Welcome here !!