8.8.09


Détail que beaucoup de touristes pressés (par quoi, pourquoi?) ratent allégrement en passant devant la chaire.

Ce petit chien fait partie du nombreux bestiaire de la cathédrale.

Si certains parmi vous en connaissent l'histoire, n'hésitez pas à nous la proposer.

5 commentaires:

sysedit a dit…

Si c'est celui derrière la chaire, on m'a toujours raconté qu'un des prêtres de la Cathédrale venait toujours avec son chien, qui attendait patiemment la fin de la messe au pied de la chair.

Un des sculpteurs auraient pris le temps, à sa mort, de le figer en sa mémoire.

Légende, histoire pour petit garçon...


Il y a au moins 2 autres chiens: l'un est au dessus des sculptures de la porte qui donne au coin de la rue des Frères. Il y a plusieurs personnes sculptées, et l'une d'entre elle a un chien à ses pieds.

Le 3e que je connais n'est pas très visible: il est sur le toit, sur la face côté Nord Ouest.

Il faudra que j'essaye de les prendre en photos un de ces 4.

auteur a dit…

Oui, je connais également cette histoire. Difficile de savoir si elle est historiquement fondée (même chose pour la plupart des autres statues).
Il y a en effet plusieurs autres chiens représentés.
Il y en a pas mal sur les arc-boutants.
Et pourquoi pas une chasse photographique un de ces jours?

Stéphane a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Stéphane a dit…

La chaire est surnommé "chaire Geiler de Kaysersberg", célèbre prédicateur qui exerçait en la Cathédrale au 15ième siècle.
Geiler de Kaysersberg était toujours accompagné de son chien. Ses sermons étaient connus pour être particulièrement longs et soporifiques. Et souvent, ses ouailles dormaient à poings fermés au lieu de l'écouter religieusement. Pour les tirer de leur torpeur, Geiler donnait de temps en temps un coup de pied à son chien, qui réveillait son auditoire par ses aboiements.
Le chien a été immortalisé par un sculpteur, couché au pied de son maître au bas de la chaire de Notre-Dame.

Une autre légende dit aussi que si vous faites un voeu avec la main droite posée sur le chien, le voeu s'exaucera. Mais ça ne doit valoir que pour les vrais croyants, car avec moi ça n'a jamais fonctionné.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Geiler_de_Kaysersberg

auteur a dit…

Merci pour ces précisions Stéphane.
Le coup du voeu exaucé, que ce soit en mettant la main sur la tête d'un chien ou en jetant une pièce de monnaie dans une fontaine (ou sur la tête d'un roi comme à la cathédrale), ça n'est pas une question d'être croyant ou non, à mon avis, juste d'être crédule! (qui a dit, c'est la même chose?)