10.1.09

Heures sup'
























Du côté du quai des Alpes, il est logique d'avoir affaire à un vrai montagnard, spécialiste de l'escalade.
Celui-ci me semble toutefois en bien mauvaise posture.

Pendant longtemps, j'ai cru - avec beaucoup d'autres - qu'il passait par la cheminée, son traîneau garé sur le toit.

En ces temps de crise, le père Noël a laissé son véhicule au garage et se déplace à pied apparemment. Même pas capable de voler. Pfff, tout se perd.

Jusqu'à quand tous ces pères Noël hanteront-ils les murs et les toits de la cité?

Apparus de plus en plus tôt, ils nous quittent de plus en plus tard.

2 commentaires:

Cat a dit…

Un ping pong avec Monsieur Bil ?

auteur a dit…

yes, of course, c'est déjà sur son blog.
(mais je revendique l'antériorité !!)