4.11.07

Typographie urbaine
























On peut visiter une ville en privilégiant les musées, les adresses des guides et les lieux "à ne surtout pas rater".

On peut aussi s'amuser à découvrir l'âme d'une ville en baguenaudant, folâtrant, discutant, cueillant ici et là des morceaux de choix.

Les traces d'hier se mêlent à celles d'aujourd'hui qui seront celles de demain.

Nul besoin de guide pour partir à l'aventure dans une ville. Un peu de curiosité, déployer ses antennes, faire appel à ses sens et hop, c'est parti.

Ici, quelques sigles, noms, dates, gravés dans le grès du Musée de l'Oeuvre Notre Dame.

Laisser une trace: toujours la même vaine tentative de l'homme. Par le stylet, le stylo, la parole ou la photo...?

L'idée de titrer ce billet "typographie urbaine" est empruntée à un site visité il y a peu:

http://www.ruavista.com/

Créé par
Marc Voelckel, aujourd'hui installé au Brésil, ce site explore, comme l'indique son sous-titre "les signes de la ville":

"Je crois que l'on peut apprendre beaucoup de tous les détails de notre environnement quotidien que, à cause de la fatigue, du manque de temps ou par la force de l'habitude, nous ne remarquons plus.

La rue est riche des ces détails visuels, auditifs ou olfactifs. C'est aussi un champ permanent de découvertes et d'expérimentations. C'est l'endroit par excellence de l'imprévu et du mélange. C'est une superposition dans le temps et dans l'espace d'histoires et d'aventures personnelles.

Ruavista cherche à organiser les richesses de la rue pour pouvoir les partager avec le plus grand nombre de gens et s'efforce de promouvoir une nouvelle forme de tourisme urbain où la visite des rues ordinaires d'une ville, avec tout ce qu'elle peuvent nous apprendre sur cette ville et ses habitants remplacerait celle des monuments et autres attractions touristiques convenues."

Allez donc y faire un tour, plusieurs photos renvoient à Strasbourg.

Merci Cat de m'avoir fait découvrir cette adresse web.

1 commentaire:

Cat a dit…

Une trace de mon passage...

"Un poète doit laisser des traces de son passage, non des preuves. Seules les traces font rêver".
René Char
Extrait de: La parole en archipel

"Si l'on devait vivre éternellement, tout deviendrait monotone. C'est l'idée de la mort qui nous talonne. C'est la hantise et le désir de l'homme de laisser une trace indélébile de son éphémère passage sur cette terre qui donnent naissance à l'art".
Brassaï