17.3.07

La valse des étiquettes














Un peu de musique dans la rue des Hallebardes, en plein coeur du centre ville, à quelques mètres de la cathédrale. En face se trouve l'Italia, café bien connu des étudiants et de tous ceux qui apprécient de prendre un café ou une bière en reluquant les passantes. Cette rue est l’une des entrées de l’antique Argentorate.

Aujourd'hui, importante rue commerçante et bourgeoise de la ville, la rue des Hallebardes est, en effet, construite sur une importante voie romaine: la voie prétorienne, axe ouest-est du camp militaire romain d'Argentoratum.

Au fait, saviez-vous qu'en 451 Attila incendia la ville ce qui mit fin à la période romaine? Argentoratum allait progressivement devenir Strasbourg, la ville des routes.

Des hallebardes fixées sur la façade des immeubles de la rue rappellent les armuriers qui s'étaient établis ici au Moyen Age.































(c) Photo Patrick Bantzhaff
visitez le site de CRDP http://www.crdp-strasbourg.fr/archi_pat/articles/DH2_allemand01.php

Le site des Vitrines de Strasbourg consacre un article à la rue des hallebardes


Merci à Cat pour l'idée du titre.

2 commentaires:

Cat a dit…

Java bleue pourquoi pas, l'arrière plan me fait plutôt penser à la valse des étiquettes !

l'auteur a dit…

Ah oui, alors là respect!
Je reprends l'idée pour le titre.